Partager:

Publié le 12/02/20 11:33
ICI TÉLÉ

L'Église : la mauvaise foi - Enquête sur une omertà qui perdure Jeudi 13 février à 21 h

Mercredi 12 février 2020 – Les jeunes victimes de prêtres pédophiles dans la seconde moitié du XXe siècle ne se comptent plus. Actuellement au Québec, 25 recours collectifs sont initiés à cet égard. Mais l’omertà perdure dans la hiérarchie catholique quant à la responsabilité de ceux qui ont toléré et/ou camouflé ces agissements. Alain Crevier et le réalisateur Éric Le Reste proposent un dossier étoffé sur la question dans le cadre d’ENQUÊTE, demain, le jeudi 13 février à 21 h sur ICI TÉLÉ.

D’une part, il ne faut pas oublier toutes ces jeunes vies brisées, comme à l’orphelinat Mount Cashel où les abus physiques et sexuels ont été érigés en système par la Congrégation des Christians Brothers of Ireland pendant des décennies. Un survivant de cette horreur, qui peine toujours à mener une vie normale quarante ans plus tard, évoque le souvenir de ses camarades qui sont morts prématurément. À Chicoutimi, une centaine de victimes présumées du père Paul-André Harvey, qui a été muté à 12 reprises et a fini ses jours en prison, intentent un recours contre le diocèse, son évêque, neuf paroisses ainsi que leurs assureurs. Une victime qui n’a jamais oublié, se rappelle aussi comment sa dénonciation s’est retournée contre elle. Sa mère mentionne qu’à l’époque un policier lui a même dit que l’Église avait ses propres lois.

D’autre part, il y a l’obstination de la hiérarchie catholique à se protéger avant tout, malgré la volonté affichée du pape François à crever l’abcès. Alain Crevier interviewe notamment Marie Collins, victime d’un prêtre abuseur en Irlande quand elle était jeune adolescente, et Peter Saunders, qui ont siégé sur la première Commission pontificale pour la protection des mineurs. Ils témoignent du manque total de collaboration de l’appareil bureaucratique du Vatican et du peu de cas qu’on y fait des victimes. Tom Doyle, ex-Dominicain et témoin expert dans des centaines de causes d’abus sexuels par le clergé, dit dans quelles circonstances il a perdu toute confiance en l’appareil de l’Église et la profondeur du cancer qui ronge celui-ci.

On rappelle aussi que les scandales sexuels atteignent certains des plus hauts gradés de l’Église, comme le cardinal McCarrick, l’un des plus respectés membres du clergé américain, dont les agissements auraient été connus du pape et de son entourage, selon une lettre ouverte de l’ancien nonce apostolique à Washington. On pense aussi au cardinal australien George Pell, l’un des plus puissants membres de la Curie, présentement emprisonné dans son pays pour avoir abusé de mineurs.

Ici comme ailleurs, finira-t-on un jour par briser la loi du silence?

L’Église : la mauvaise foi, un grand reportage à voir à ENQUÊTE demain à 21 h et en rediffusion samedi à 13 h sur ICI TÉLÉ et dimanche à 18 h 30 sur ICI RDI. On peut aussi voir les reportages et bénéficier d’un complément d’information sur le site de l’émission à radio-canada.ca/enquete.

Animatrice : Marie-Maude Denis
Réalisateur-coordonnateur : Emmanuel Marchand
Rédactrice en chef : Claudine Blais

- 30 -