Partager:

Publié le 06/11/19 12:39
ICI TÉLÉ

ENQUÊTE - Judith Brassard : Un dernier espoir Jeudi 7 novembre à 21 h.

Mercredi 6 novembre 2019 – Il y a cinq ans, dans un reportage intitulé Chronique d’une condamnation annoncée, Jean-Michel Leprince et Martin Movilla attiraient l’attention sur l’histoire d’une Québécoise, Judith Brassard, condamnée sur la base de faux témoignages à 28 ans de prison en Colombie pour avoir commandité le meurtre de son mari. Sa cause sera sous peu présentée aux Nations Unies qui représentent un dernier espoir de faire casser sa condamnation et de relancer l’enquête pour démasquer les vrais coupables. ENQUÊTE met à jour ce dossier chargé de mystère sur ICI TÉLÉ demain, le jeudi 7 novembre à 21 h.

Rappelons les faits : c’est à Québec en 1993, que Judith Brassard, jeune professeure de musique rêvant d’une carrière de chanteuse, a le coup de foudre pour Felipe Rojas Gnecco, étudiant en orthodontie et fils d’une riche et influente famille de Santa Marta dans le nord de la Colombie. Ils se marient un an plus tard, s’installent en Colombie. Deux enfants naissent de cette union qui tourne au vinaigre dans les années 2000. En 2006, alors que Judith entame des procédures de divorce au Canada, Felipe est tiré en pleine rue colombienne par un tueur à gages.

Qualifiée de « veuve noire » par la presse locale, l’étrangère honnie n’était-elle pas une « coupable » idéale, d’autant plus que le contexte pouvait accréditer un mobile? C’est sur cette base que le tribunal de première instance, la Cour d’appel et la Cour suprême ont basé la condamnation, même si ceux qui l’ont dénoncée se sont récusés et ont été ensuite condamnés pour faux témoignage, qu’il n’existe aucune preuve matérielle et qu’en théorie, le doute raisonnable est un fondement de la justice pénale en Colombie comme ailleurs.

Un épais mystère continue d’envelopper cette saga judiciaire d’autant plus que la famille du défunt et d’autres personnes d’influence semblent peser de tout leur poids pour que la sentence initiale soit maintenue. Judith Brassard, qui est emprisonnée depuis maintenant 11 ans, a confié ses espoirs et parlé de l’évolution de ses conditions de détention à Jean-Michel Leprince et Martin Movilla. Notre équipe a aussi rencontré des activistes des ONG, au Canada et en Colombie, qui pilotent son dossier aux Nations Unies. Quoiqu’il advienne, elle aura droit à une libération conditionnelle dans un proche avenir, mais obtiendra-t-elle justice un jour?

Les dernières nouvelles d’un dossier pour le moins troublant à ENQUÊTE demain à 21 h et en rediffusion samedi à 13 h sur ICI TÉLÉ et dimanche à 18 h 30 sur ICI RDI. On peut aussi voir les reportages et bénéficier d’un complément d’information sur le site de l’émission à radio-canada.ca/enquete.

Journalistes : Jean-Michel Leprince et Martin Movilla
Réalisateurs : John Peter Ingles et Martin Movilla
Animatrice : Marie-Maude Denis
Réalisateur-coordonnateur : Emmanuel Marchand
Rédactrice en chef : Claudine Blais

- 30 -