Partager:

Publié le 10/05/16 11:05
ICI TÉLÉ

DISTRICT 31 : le quotidien vibrant d’une équipe d’enquêteurs Sera diffusée du lundi au jeudi à 19 h

DISTRICT 31 : LE QUOTIDIEN VIBRANT D’UNE ÉQUIPE D’ENQUÊTEURS

Mardi 10 mai 2016 – Une nouvelle dramatique quotidienne prend l’affiche en 2016-2017. DISTRICT 31, écrite par Luc Dionne et produite par Aetios Productions, nous fera partager le quotidien plein de rebondissements d’un groupe d’enquêteurs affectés au poste d’un grand quartier de Montréal. DISTRICT 31 sera diffusée du lundi au jeudi à 19 h.

Deux enquêteurs en particulier, Nadine Meilleur (Magalie Lépine-Blondeau), et Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis), se retrouvent au cœur des intrigues tout au long de cette première saison de 120 épisodes. Celle-ci débute alors que Nadine, Patrick et leurs collègues, découvrent leur lieu de travail au District 31. En effet, après avoir regroupé ses enquêteurs dans ses quartiers généraux pendant de nombreuses années, la Police de Montréal a décidé de les rapprocher de la population en les assignant à nouveau à des postes de quartier.

Au fil des semaines, cette équipe sera confrontée à toute la panoplie d’énigmes et de délits pouvant survenir dans une grande ville : enlèvements, cambriolages, meurtres, violence familiale, crimes sexuels, règlements de compte, trafic de stupéfiants, sympathies terroristes, crimes économiques et autres. On suivra aussi avec beaucoup d’intérêt les fluctuations de leur vie familiale ou amoureuse qui se ressent forcément des contrecoups de leur exigeante profession.

Mais faisons plus ample connaissance avec les personnages qu’on suivra au début de la saison :

Nadine Meilleur est sergent-détective à la section des homicides. Fille unique, inspirée par son père qui était policier, Nadine deviendra la plus jeune femme à accéder au rang de sergent-détective. Aussi compétente que consciencieuse, elle ne néglige rien pour faire honneur à sa réputation. Son avenir s’annonce brillant. Nadine vit depuis quelques années avec Jean-François Nadeau, mais cette relation minée par la routine bat sérieusement de l’aile.

Son collègue de la section des homicides, Patrick Bissonnette, est le complice de tous les instants de Nadine. Doté d’un charisme et d’un charme fou, Patrick a choisi de faire carrière dans la police plutôt que de s’engager dans le commerce de son père entrepreneur-électricien. Patrick a récemment perdu son épouse qu’il a accompagnée dans une dure lutte contre le cancer, même s’il n’était plus amoureux d’elle. Au travail, il se fait remarquer par un sens de l’organisation à toute épreuve.

Daniel Chiasson (Gildor Roy) est le commandant du poste du District 31. Formé au sein du Service canadien de renseignement (SCRS) et de la GRC, il a pourtant accepté un poste de cadre au Service de police de la Ville de Montréal. C’est le grand patron qu’on respecte et qui garde ses distances. Il se mêle peu des opérations quotidiennes, mais c’est lui qui est appelé en dernier ressort pour régler des litiges ou prendre des décisions lourdes de conséquences.

Méfiant de nature, le lieutenant-détective Laurent Cloutier (Patrick Labbé) est superviseur des enquêtes du poste du District 31 au moment où débute la série. Ce fier père de famille, n’aime pas qu’on discute ses ordres et ce style autoritaire ne fait pas l’affaire de tous. Il se montre particulièrement sec avec Nadine Meilleur qui est pourtant d’une compétence à toute épreuve.

Da-Xia Bernard (Cynthia Wu-Maheux) est analyste sénior à la section des renseignements criminels. Experte en arts martiaux, Da-Xia est une chinoise adoptée par des parents québécois dont elle s’est quelque peu éloignée. Ces derniers acceptent mal son orientation sexuelle. Da-Xia, c’est la discrétion absolue; en dehors du bureau, elle ne parle jamais de son travail. Rancunière, les enquêteurs savent qu’il ne faut pas se la mettre à dos.

Sergent-détective de la section des délits familiaux et des crimes sexuels, Isabelle Roy (Hélène Florent) est une véritable experte. Formée à Boston où elle a poursuivi des études universitaires sur les crimes sexuels, elle et son conjoint ont une fille de douze ans qu’elle tend à surprotéger, consciente de toutes les menaces qui rôdent autour des adolescentes.

Et finalement, Stéphane Pouliot (Sébastien Delorme) est le sergent-détective affecté au crime organisé. Il y a quinze ans, un sympathisant des motards lui a volé son arme de service et il s’est juré qu’il la retrouverait. C’est une obsession! De fil en aiguille, il est devenu un as de la lutte au crime organisé qui ne craint pas de se frotter aux caïds des motards comme de la Mafia.

Bruno Gagné (Michel Charrette) est un sergent-détective qui sera appelé en renfort au cours d’une enquête importante qui tarde à donner des résultats. Spécialiste des dossiers qui trainent en longueur et qui demandent un certain doigté, Bruno préfère le travail de longue haleine aux dossiers qui se règlent rapidement. L’attitude de Bruno tranche nettement avec celle de ses collègues de travail. Taciturne de nature, Bruno Gagné tente d’oublier le drame terrible qui a chamboulé sa vie en trouvant refuge dans son travail.

Procureure à l’emploi du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Sonia Blanchard (Pascale Montpetit) est responsable d’évaluer les dossiers présentés par les enquêteurs en vue d’éventuelles poursuites devant les tribunaux. Elle joue un rôle crucial dans l’équilibre des forces qui s’affrontent sur le terrain. Trop souvent, le pouvoir policier exerce une pression sur le pouvoir judiciaire, surtout lorsque le travail des enquêteurs force la main des procureurs de la couronne et que ceux-ci doivent défendre des dossiers qui mettent en cause des personnalités publiques.

Un poste de police n’est jamais complet sans un journaliste qui fouine autour. Le personnage de Jean Bisaillon (Jeff Boudreault) est une star de la télévision et de la radio.

Dominique Chaloult, directrice générale de la Télévision de Radio-Canada conclut en ces termes : « Nous sommes très heureux de pouvoir continuer à amorcer nos soirées sous le signe d’une dramatique quotidienne de grande qualité. DISTRICT 31 s’inscrit dans le sillage des autres productions remarquables que Fabienne Larouche et Michel Trudeau d’Aetios Productions nous ont offertes au cours des dernières années, telles 30 vies, Trauma, Unité 9 et Ruptures. C’est une série que notre public suivra avec passion. »

- 30 -

Voir les contenus reliés